Trois jours pour tout recommencer d’Emilie D’OSTE (extrait)

— Guillaume… Dis, ça fait combien de temps ?
Il comprit. La question devait, à un moment ou à un autre, être posée. S’il avait eu du cran, il lui en aurait parlé le premier, sans attendre, dès qu’il l’avait revue.
—  Nous deux ?
Alice hocha la tête en silence tandis qu’il lui caressait la joue.
—  Tu veux dire… Combien de temps depuis notre dernier baiser ? Combien de temps depuis qu’on s’était juré fidélité ou combien de temps depuis que tu es partie sans plus jamais me donner de tes nouvelles ?
—  Je me suis mariée si vite, répondit-elle, penaude.
—  Et alors ?
Guillaume, visiblement affecté par le rappel de cette période, ôta sa main de la joue d’Alice. Il fit un pas en arrière, le temps de la toiser, puis se rapprocha à nouveau et, tout en préparant sa réponse, passa ses bras autour de sa taille.
—  Vingt ans ! Ça fait vingt ans !
—  Tu es sûr ?
—  Oh oui, certain.
Alice rougit ; Guillaume avança sa bouche près de la sienne. Les lèvres s’entrouvrirent, hésitantes, puis les langues s’infiltrèrent, chaudes et frémissantes au contact l’une de l’autre. C’était doux et fort à la fois, comme dans ses souvenirs.

par Julia

commentaires

commenter cet article

[Connexion]