Symphonie pour vos sens de Jean-Bruno ALEXANDRE (extrait 3)

Alexandre commence avec la Méditation de Thaïs et le jeu mélodique du piano fait écho au violon. C’est fluide, plein de sensibilité et d’une justesse parfaite. Pendant six minutes, ils emmènent leur public vers un univers nouveau. Aux dernières mesures, Alexandre s’offre le luxe de regarder Romain qui lui sourit et cela est remarqué par les spectateurs qui applaudissent avant même la fin du morceau. Romain se lève et, comme Alexandre, salue pour remercier. Romain explique succinctement que les trois morceaux qui vont suivre sont du grand Frédéric Chopin et il cite les trois titres qu’ils ont arrangés. Il se rassoit et commence la Polonaise héroïque. Le rythme change avec un piano plus présent, des notes plus vives, et un duo qui va chercher le public et les passionnés de belle musique. Des applaudissements nourris honorent la fin du morceau, mais Romain et Alexandre attaquent déjà la Fantaisie impromptue, enchaînent avec l’Étude révolutionnaire. Plus de quinze minutes de dextérité et de folie. Le tempo est donné. Romain et Alexandre peuvent offrir une pause joyeuse avec un extrait de la Symphonie pastorale.

par Julia

commentaires

commenter cet article

[Connexion]