Le Médaillon d’émeraude d’Anne-Sophie LE BRIS - Extrait

Le lendemain après la messe, ils prient la mer. Près de la proue, elle aperçut le Capitaine Spencer, en grande discussion avec un homme austère, Maître Johnson, son second.
Il était encore plus beau que dans son souvenir, d’autant que l’obscurité et les circonstances l’avaient empêchée de l’examiner à sa guise. Elle détailla la haute stature, les longues jambes musclées chaussées de bottes de cuir remontant haut au-dessus du genou, la chemise blanche mettant en valeur la carrure et le hâle du marin, et le visage aux traits fins et racés, à la bouche si sensuelle et, pour l’heure, à l’expression très sévère.
Le coup qu’Emma avait reçu au creux de l’estomac quand elle l’avait aperçu la laissait étourdie et le souffle court…
Secouant la tête, elle se sermonna : « Pauvre idiote. Si tu survis à ce voyage, tu pourras déjà t’avérer heureuse. Qu’attends-tu de plus ? »
Elle ne s’était jamais trouvée jolie. Certes, elle savait posséder un certain charme, mais n’était nullement consciente de l’effet qu’elle pouvait produire chez un homme. Et ce n’était pas l’accoutrement qu’elle portait qui pourrait la rassurer quant à son pouvoir de séduction !

par Léa
Personnage emblématique des éditions, je donne l'actualité de la maison !

commentaires

commenter cet article

[Connexion]