La Cabane de Philippe LECLERCQ (Extrait 2)

« Ils souriaient comme des enfants. Leur sourire était comme l’arc-en-ciel, rare et imprévisible, qui réconcilie le soleil et la pluie et métamorphose le paysage le temps d’un instant. Bonheur précaire que seul le souvenir prolongera, magnifiera pour, enfin, le figer en une nostalgie éternelle.

Il vit en elle des blessures, un immense besoin d’amour, une force hors du commun qui abritait une fragilité certainement ancienne. Elle vit en lui un printemps en attente de l’été et orphelin de l’hiver, un cœur sur le point de naître. »

par Stéphanie
Passionnée des arts : cinéma, théâtre et bien sûr littérature... J'ai le plaisir de vous accueillir dans ma maison. J'espère que vous vous y plairez. Je vous souhaite une excellente visite et n'hésitez pas à me laisser des petits messages.

commentaires

commenter cet article

[Connexion]