L’ultime lettre de Pierre ROUY-CARTIER

Jules a été incinéré à New York. Ses cendres sont là, dans le sac de voyage que Marcello a posé dans le hall tout à l’heure. Elle hésite un moment, pourquoi ne pas conserver l’urne près d’elle cette nuit ? En fait non, il lui semble qu’il vaut mieux la monter dans la chambre qu’il occupait quand il décidait de dormir ici, à la Tenuta.
Elle revient dans la bibliothèque, prends son sac à main et en sort une lettre. Elle l’a trouvée dans son courrier quand elle est rentrée à Paris. Ça lui a fait un choc de reconnaître l’écriture de Jules sur l’enveloppe. Elle n’en a pas parlé à Marc ni à Gaëtane ou Marjorie. Elle sait qu’elle ne le fera pas. Elle veut encore une fois les préserver.
Elle ouvre le secrétaire de son père et prend un bloc de papier armorié. Elle va écrire à Jules, comme elle se l’est promis, elle en a pour toute la nuit, et au matin elle ira sur la terrasse avec Marjorie et Gaëtane, Marcello et la mère de Marcello. Marc sera là, elle en est certaine à présent.
Peut-être qu’écrire l’aidera. A retrouver ce fils qu’elle a perdu en voulant le protéger d’une vérité qu’elle croyait trop pénible à vivre.

par Sophie

commentaires

commenter cet article

[Connexion]