Faïaoahé Alexis de Prévoisin - Extrait

A peine embarqués, Faïaoahé fut alors traversée d’une idée providentielle.

Par la grâce qui se joue dans l’instant. Avec l’air et le vent. Au contact de l’Océan. pour sauver leur Amour.

Dans un geste gracieux et ample, Faïaoahé venait de donner une voile au bâteau en portant le tissu au vent. Elle fit de son corps nu et ses bras la mâture de leur embarcation à voile. Voguer les bras levés en croix. Verticalité de Faïaoahé sur la mer. Horizontalité de la femme pour l’homme.
Voile gonflée d’espoir et de promesse qui pousse au large.

par Julia

commentaires

commenter cet article

[Connexion]