Le Goût des Livres du 19 Novembre 2018

Lundi soir nous avons pu découvrir avec grand plaisir le nouvel ouvrage de Véronique Levy Scheimann : Entre les rives, puis nous avons écouté Céline Posson et Yannick Girouard dans une lecture à deux voix de Lignes de lumière, afin de rester dans le thème de la poésie.

La soirée commence, animée par notre président Bruno Géni-Ochin, avec la clotûre des votes pour le Prix LEA 2018. Devant des spectateurs attentifs, Céline Posson (auteure entre autres de Lignes de lumière, Le peintre des oiseaux etc) et Jean-Paul Malet (auteur de Où est le petit Jésus ? ) procèdent à leurs votes respectifs en direct de notre site vitrine www.leseditionsabordables.fr. La cérémonie de remise des prix LEA se déroulera le 10 décembre à l’Institut National des Jeunes Aveugles dans le 7ème arrondissement de Paris.

Après la diffusion de notre clip, Bruno s’adresse aux auteurs présents tels que Régis Widemann et les remercie chaleureusement. Cette soirée poétique peut commencer !

Yannick et Céline ouvrent le bal avec leur lecture à deux voix de quelques extraits de Lignes de lumière, un receuil de poèmes et gravures que vous pouvez retrouver sur notre site de vente en ligne www.lea-book.com.

Lignes de lumière
Céline Willocq, Yannick Girouard

De la douceur et de l’équilibre dans cet ouvrage qui vous fera partager de la poésie et des gravures délicates et colorées.

La poésie est pour les auteurs non un moyen d’expression mais un destin : elle témoigne d’une transcendance où la beauté formelle participe au sens

Alors plongez dans Lignes de lumière et soyez à l’écoute de vos sens !

Puis, avant que Véronique Lévy Scheimann prenne place aux côtés de Bruno, nous procédons au traditionnel tirage au sort : ce soir une invitée repartira avec La Vigne et le Vin, un magnifique fac simile de notre collection Emotion.

La Vigne et et le Vin
Francisque Chaverondier

Dans cet ouvrage, l’auteur a pour but l’amélioration des vins par un judicieux choix des cépages et par une vinification raisonnée et la culture économique de la vigne par la substitution de la charrue à la pioche, du fil de fer aux échalas et du sécateur à la serpe. Chaverondier prône la nécessité d’améliorer le vin car au XIXe siècle plus de deux millions d’hectares étaient réservés aux cépages grossiers alors que les cépages mi-fins et occupaient à peine trois cent mille hectares.

Ouvrage orné de 38 gravures.

Enfin, l’interview de Véronique notre nouvelle auteure, commence.

"Comment l’idée d’écrire de la poésie vous est-elle venue ?

- J’ai commencé ma carrière dans les chiffres, puis je me suis intéressée à internet et j’ai commencé à travailler dans la communication. Il y a 15 ans j’imaginais des histoires pour mes enfants, puis un ami musicien m’a demandé si je voulais écrire de la poésie, c’est là que tout à commencer. J’ai publié mon premier recueil il y a 2 ans, puis le deuxième l’année dernière que j’ai également illustré !"

Entre les rives du marketing et de la poésie ? L’auteure reste vague et appelle le lecteur a interpréter son ouvrage comme il le souhaite. Très active, elle écrit dans les bus, les salles d’attente et s’inspire du monde qui l’entoure. Elle va même jusqu’à nous lire un poème contenu dans son téléphone, inspiré de l’actualité et des mouvements sociaux, avant d’entreprendre la lecture d’extraits de son nouvel ouvrage. Le public est conquit.

Entre les rives
Véronique Lévy Scheimann

Si la vie ne pouvait être que poésie, avec le meilleur entre nos mains, devant nos yeux et le bonheur de tous… Le moins bien serait rangé dans une boîte hermétique et attendrait, on ne sait quoi.

Entre les rives, est le chemin de la vie vu par l’auteure qui nous envoie chaque instant rythmé par une belle imagination.

La soirée se poursuit avec une séance de dédicaces autour d’un cocktail.



par Julia

commentaires

commenter cet article

[Connexion]