Le Prix LEA 2018

Lundi 10 Décembre, nous avons été très heureux d’organiser, dans nos salons du 8, rue Gramme, le Prix LEA 2018.

Nous étions tous impatients et ce jour est enfin arrivé !
Nous avons accueillis nos auteurs ainsi que leurs invités pour une soirée chaleureuse et humaine comme le veut la tradition chez LEA.
Bruno Géni-Ochin a ouvert le bal avec notre fameux clip , puis il a pris la parole :

"Un Prix Littéraire c’est aussi un Président d’honneur du jury, et pour la troisième année consécutive, c’est un Ami avec un grand A. Il est un homme des arts, metteur en scène, chorégraphe, Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres : Monsieur le Président Bernard Pisani !"

Ce fut un honneur de recevoir Bernard Pisani, qui a poursuivi avec la présentation des règles du Prix LEA 2018.
(Vous découvrirez bientôt sur notre blog un article dédié à ces règles qui pourrait vous intéresser...)

Avant de mettre fin au suspens et de dévoiler les 5 lauréats 2018, nous attirons l’attention de l’assemblée sur un tout nouveau prix. Cette année une distinction a été tout spécialement remise à deux ouvrages de notre collection Graphique Jeunesse :
Le papillon arc-en-ciel de Céline Posson-Girouard et Elisabeth Baillié et la trilogie de La plume magique de Jocelyne Tarral illustré par Elisabeth Gontier.
Malheureusement les auteurs n’étaient pas présents et nous adressons d’ailleurs une pensée toute particulière à notre chère Elisabeth Gontier.

Dans l’assemblée le suspens est à son comble et Clémentine est attendue sur scène afin de nous rappeler les trois titres nominés dans la catégorie roman historique.

Le jingle fait office de roulement de tambours.

Clémentine sort de l’enveloppe l’ouvrage d’Anne-Sophie Le Bris : La chambre écarlate sous les applaudissements du public.
Félicitations à Anne-Sophie qui reçoit son trophée, remporté avec 77.45% des votes de sa catégorie.

Afin de poursuivre la soirée, toute en émotion, nous avons le plaisir de recevoir Edith Payeux accompagnée de son violon pour une magnifique lecture musicale de La citadelle engloutie

Le moment est venu de remettre le Prix Littéraire du Premier Roman qui sera attribué à ...

Laurent Chevalier pour son ouvrage Que la terre est basse

Avec 44,50% des votes du public ! Toutes nos félicitations !

Cette fois-ci c’est le nouveau clip de LEA qui fait office d’intermède.

Puis, nous accueillons sur scène Philippe Leclercq, honoré de remettre le Prix littéraire du roman contemporain, il remercie LEA pour cette soirée ainsi que le public d’être présent et après avoir énumérés les trois nominés il annonce :

Edith Payeux avec La citadelle engloutie

Elle remporte ce prix avec 53.39% des votes ! Nous félicitons Edith et la remercions pour sa mobilisation.

Entre deux prix, Bruno prend la parole et nous livre un beau texte qu’il a écrit spécialement pour l’occasion, sur quelques notes de piano ... que nous vous dévoilerons dans un prochain article !

C’est au tour de Florian de remettre le Prix Espoir LEA à...

Sarah Oling avec Pour un peuple d’oiseaux

Nous la félicitons très chaleureusement.

Enfin, Bernard Pisani, Président d’honneur du Jury reprend la parole, il a préparé une petite surprise pour le public et pour l’équipe LEA. Il commence à lire :

"Un square, un matin d’été, avant l’arrivée des amoureux..."

Les lecteurs les plus avisés auront reconnu là les premiers mots du roman de Christophe Blanquie : Pour une couchée de fougères. Il remporte donc le Prix spécial Jury !
"Nous voulons récompenser l’ouvrage qui a reçu le meilleur accueil dans les critiques et par les lecteurs, mais aussi souligner l’effort de l’auteur qui à nos côtés se mobilise pour développer son ou ses ouvrages, mais aussi pour LEA."

La soirée se termine sur une note festive autour d’un cocktails. Nous espérons que nos invités, auteurs, amis ont partagé un agréable moment.

Le Papillon arc-en-ciel
Céline Willocq, Élisabeth Baillié

Un papillon perd ses couleurs à cause d’une rose.

Une petite fille les sauve en courant avec lui vers l’arc-en-ciel pour une métamorphose scintillante…

Les mésaventures de ce papillon enchanteront les enfants à partir de 3 ans, ainsi que les grands grâce aux illustrations d’Élisabeth Baillié, qui crée des enluminures.

Un conte graphique pour tous !

La Plume Magique
Jocelyne Tarral, Élisabeth Gontier

Conte Poétique avec une dimension ludique et éducative.

La Plume Magique du village Espoir a disparu.

Elle va mobiliser toute sa petite école : ses élèves et son personnel à sa recherche...

Pour enfants en quête de rêves.

La Plume Magique - Conte de Noël
Jocelyne Tarral, Élisabeth Gontier

Rêverie,

Féérie,

Chocolat chaud,

Multiples cadeaux,

Découverte artistique,

Résument ce conte fantastique…

La Plume Magique - Magie autour du colombier
Jocelyne Tarral, Élisabeth Gontier

Manuscrit,

Calligraphies,

Photographies,

Caractérisent cette fête de la Plume,

très colorée ou les enfants grandiront

de surprises en surprises.

Le Médaillon d'Émeraude ** - La Chambre Écarlate
Anne-Sophie Le Bris

Printemps 1660, Emma, dévastée par un drame récent, quitte le Médoc pour rejoindre Londres, alors que Charles II s’apprête à rentrer en Angleterre pour y restaurer la monarchie.

C’est finalement à Hertfordhall, le domaine familial de Jack, qu’Emma trouve refuge.

Parviendra-t-elle à se reconstruire et à lever le voile sur les terribles secrets du vieux manoir abandonné ?

Que la terre est basse
Laurent Chevalier

Épicier, cuisinier, marin, fils de son père, marabout, fondateur d’une clinique du plaisir… Voici une partie des facettes de Jugulo Gentleman, fils de Pulap Evariste Gentleman, aussi appelé GEP. À eux deux, ils ont rencontré une bonne moitié des femmes de cette planète, occupé des postes saugrenus et connu les joies de l’incarcération. Tout ceci mène Jugulo à être classé monument de l’humanité et à comprendre que le plus important est la relation d’un fils avec son père.

Telle est la joie de vivre dévoilée dans Que la terre est basse

La citadelle engloutie
Édith Payeux

Héloïse et Louis, tous deux passionnés de musique, forment un couple atypique par leur différence d’âge considérable, ce qui n’a pas manqué de faire jaser leur entourage.

Rien ne les empêche de s’aimer et de s’installer à Montreuil-sur-Mer… Malheureusement, Louis apprend qu’il est atteint d’un cancer du poumon et c’est à Héloïse que l’on confie « neuf mois, douze mois au plus ».

Le couple tente de vivre avec cette menace et Héloïse tourne sur le chemin de ronde, comme autour de leur vie sans avenir.

La citadelle engloutie, un roman vrai…

Pour un peuple d'oiseaux
Sarah Oling

Quand le maestro Yann Holdman, vieil homme poursuivi par de puissants fantômes mémoriels, joue une partition mélodieuse, il ne parle plus qu’aux oiseaux.

Pour un peuple d’oiseaux est un roman qui va vous transporter dans les airs doux et harmonieux, car les miracles et les temps de grâce protègent les rêveurs et les utopistes.

Pour une couchée de fougères
Christophe Blanquie

Mia redessine des maisons, Paulo reconstruit des vies. Forcément : les gens heureux n'ont pas d'histoire, mais ils accueillent les souvenirs, ceux des autres, les leurs aussi, au risque de découvrir les dessous du bonheur.

par Julia

commentaires

commenter cet article

[Connexion]