DIAPORAMA Le Goût des Livres du 31 mai 2018

Une soirée spéciale s’est tenue pour ce quinzième opus de la saison de notre rendez-vous littéraire, « Le Goût des Livres ». Les Editions Abordables et son éditeur, Bruno OCHIN, ont été émus de dévoiler leur nouvelle collection LEA Poche. Un moment très important dans la vie d’une petite maison d’édition indépendante. La parole était donc à son fondateur pour exposer la vision qui l’anime et les projets à l’ordre du jour.

1/3

Le kiosque adapté à la nouvelle collection !

« C’est une étape pour LEA ! »

C’est avec une joie certaine que cette phrase prononcée par le responsable de notre maison d’édition retentit dans la salle.
La naissance de la collection de poche marque en effet le point d’achoppement d’une histoire mêlant rencontres humaines et passion pour la littérature généraliste. Ce fût donc l’occasion parfaite de rafraîchir les mémoires au travers de quelques dates clés :

  • 2013 : Projet d’étude de marché.
  • 2014 : Rencontres multiples qui sont sources d’inspiration parmi lesquelles un directeur commercial d’une maison d’édition espagnole, suivi de celle de l’ancien directeur général de l’entreprise Chupa-Chups et enfin Raphaël, le graphiste génial de LEA.
  • 2015 : La création de la structure juridique de LEA ainsi qu’une étude approfondie sur huit mois pour comprendre la chaîne du livre, ses acteurs et son économie. Octobre 2015 voit aussi la publication du premier livre de notre catalogue, un Fac-similé écrit par Pierre De Nolhac : Marie-Antoinette
  • 2017 : Création de la société de distribution LEA-DIS.
  • 31 mai 2018 : Naissance de la collection poche au sein d’un catalogue qui comporte 104 titres, 75 auteurs et désormais cinq collections.

Personne n’aurait pu ainsi prévoir en dépit des critiques reçues, qu’une si belle aventure se soit concrétisée. Bien plus, la spécificité de LEA et son identité sont marquées par les valeurs qui l’animent : un esprit abordable qui veut la littérature accessible au plus grand nombre, et un exercice des valeurs humaines qui découle d’une proximité avec nos auteurs et leurs lecteurs. Mais ce n’est pas tout. Il y a également un fond d’originalité dans les outils employés qui nous permettent de faire exister ceux que nous publions :

  • Un catalogue papier.
  • Le Kiosque LEA-POCHE au cœur des projets à venir.

Tous nos livres sont ainsi et avant tout le produit d’une relation humaine mais aussi de considérations esthétiques. « Nos livres sont de beaux objets, de qualité et ils sont imprimés en France ». Plus qu’une constatation, c’est une exigence sans faille maintenue par l’engagement du maître de la maison.

Cette soirée était donc historique à plus d’un titre. Du passé vers le présent, cinq auteurs ont découvert avec enthousiasme leurs ouvrages sous une nouvelle forme. A l’honneur donc :

  • Le Médaillon d’émeraude d’Anne-Sophie Le Bris
  • Premier concertde Jacques Borsarello
  • La Citadelle engloutie d’Edith Payeux
  • La Cabane de Philippe Leclercq

Une mention spéciale est toutefois à retenir en raison d’une double naissance. Cette soirée mettait au jour le dernier ouvrage de Christophe Blanquie. Pour une couchée de fougères se décline à la fois dans la collection personnelle et la collection poche.
Une collection qui s’enrichira dès le mois de septembre de cinq titres supplémentaires, et dont l’outil qui l’accompagne, le Kiosque de LEA POCHE aura pour cible des lieux pour le moins insolites :

  • Les hôtels
  • Les chambres d’hôtes
  • Les salons de thé
  • Les buralistes

LEA grandit ainsi en compagnie de ceux qui nous ont fait confiance. Et les sourires qui témoignent pour nous sont la plus belle des récompenses.

Pour une couchée de fougères
Christophe Blanquie

Mia redessine des maisons, Paulo reconstruit des vies. Forcément : les gens heureux n'ont pas d'histoire, mais ils accueillent les souvenirs, ceux des autres, les leurs aussi, au risque de découvrir les dessous du bonheur.

Premier Concert
Jacques Borsarello

Qui n’a pas rêvé un jour de vivre le quotidien d’un musicien, de découvrir ses états d’âme, ses souffrances, ses joies…

Histoires vraies, ou fruit de l’imaginaire de l’auteur, lui-même altiste, quatorze textes qui vont vous transporter dans l’univers encore méconnu des véritables acteurs de la musique.

Premier concert et ça ne sera pas le dernier !

La Cabane
Philippe Leclercq

Julien et Bérénice se donnent rendez-vous chaque mardi midi dans un lieu étrange, le Dôme.

Là, dans la chambre douze qu’ils baptisent La Cabane, le jeune homme et la prostituée s’aiment en secret.

Un amour contraint et douloureux, limité à deux heures de bonheur chaque semaine.

Jusqu’au jour où l’énigmatique Bérénice déclare à son compagnon tourmenté que leur amour va pouvoir devenir réalité, affranchie et éternelle.

Le Médaillon d'Émeraude
Anne-Sophie Le Bris

Avril 1650, Emma doit fuir Bordeaux. Déguisée en mousse, elle embarque pour les Indes Occidentales afin d’échapper à une mort certaine et pour avoir une chance de rejoindre Londres.

Parviendra-t-elle à dissimuler sa véritable identité, malgré les sentiments qu’elle éprouve pour le Capitaine Spencer…

La citadelle engloutie
Édith Payeux

Héloïse et Louis, tous deux passionnés de musique, forment un couple atypique par leur différence d’âge considérable, ce qui n’a pas manqué de faire jaser leur entourage.

Rien ne les empêche de s’aimer et de s’installer à Montreuil-sur-Mer… Malheureusement, Louis apprend qu’il est atteint d’un cancer du poumon et c’est à Héloïse que l’on confie « neuf mois, douze mois au plus ».

Le couple tente de vivre avec cette menace et Héloïse tourne sur le chemin de ronde, comme autour de leur vie sans avenir.

La citadelle engloutie, un roman vrai…

par Julia

commentaires

commenter cet article

[Connexion]