DIAPORAMA Le Goût des Livres du 22 mars 2018

C’est en ce 22 mars, que nous recevions nos auteurs Charlie G., Geneviève Steinling et Bernard Corbel, à l’occasion de la sixième édition de notre soirée « Le Goût des livres » de cette saison.

1/6

Les uns après les autres ils se remémorent leur rencontre avec LEA, ils se rappellent leurs manuscrits papiers reliés sur lesquels ils ont travaillé accompagnés de notre équipe pour aboutir au livre qu’ils tiennent ce soir entre les mains. Trois livres dont les couvertures colorés et originales sont le reflet de l’univers de leurs récits.

Ainsi, Charlie G., qui a écrit D’autres rives pour d’autres vies, déclare : « Je n’avais jamais imaginé l’objet, seulement le contenu » et remercie LEA, qui est heureuse d’avoir pu contribuer à la naissance de cet objet dont la couverture symbolise le voyage intérieur qu’entreprend le personnage principal Caroline, qui selon elle, nous apparaît comme irréelle.
Professeure de lettres, Charlie G. a déjà beaucoup écrit sur le langage et elle nous présente pour la première fois son œuvre en tant qu’auteure personnelle. Très émue par la lecture des passages de son roman « où le désir de vivre est bien présent », elle nous confie : « Je ne vis pas comme j’écris et je n’écris pas ce que je vis » mais souhaitait partager avec le lecteur, cette aventure de l’esprit aux résonances poétiques et philosophiques, rythmée par des citations de Baudelaire et Rimbaud entre autres.

Vient ensuite le tour de Bernard Corbel, qui nous présente ses chroniques Algérie 1976, je me souviens, inspirées de la correspondance qu’il entretenait avec sa femme Monique, lors de son service national. Ingénieur hydraulicien, habitué des conférences notamment sur les crues et inondations, il capte l’attention du public sur cette période de sa vie qui l’a marqué. Il n’a jamais passé plus d’un an à l’étranger, nous explique-t-il, et ce voyage était l’occasion pour lui de découvrir « ce pays à la fois proche et lointain ». Au fil des lignes, le lecteur peut explorer avec lui cette culture très riche et passionnante. Bernard Corbel soulève notamment la question du statut des femmes dans ce pays et nous fait part de plusieurs anecdotes provocant simultanément les rires et les sourires des invités captivés par les souvenirs de cet homme charismatique. Auteur de plusieurs romans et nouvelles, il nous confie en exclusivité travailler actuellement sur un essai qu’il souhaiterait faire partager à LEA pour notre plus grand plaisir.

Enfin, Geneviève Steinling prend place devant notre petite assemblée chaleureusement bondée pour l’occasion et devant ses proches qui l’encouragent en voyant son émotion lorsqu’elle prend son livre entre ses mains. Elle souhaite commencer l’interview par un résumé de ce roman qui lui tient particulièrement à cœur : « 1978, dans le Jura, Marie-Jeanne a 18 ans et enterre son père. Il a passé sa vie à l’humilier depuis sa naissance et voyant les habitants du village pleurer la mort de cet homme mauvais, la colère s’empare d’elle et elle s’enfuit. Elle trouve refuge chez Jean-Jacques, qui pourrait être son père et qui a lui-même perdu sa fille… » Puis à la question de l’origine de cette histoire elle répond : « C’est à la suite d’une conversation avec une voisine évoquant des souvenirs d’enfance : elle devait se mettre à genoux et copier sans relâche "Je dois baisser les yeux quand mon père me parle". J’en ai fait le point de départ de mon histoire. »
Passionnée de théâtre, Geneviève Steinling prépare actuellement un « seule en scène » pour une comédienne qui reprend des contes japonais. Perpétuellement en création, l’auteure termine son interview humblement par un conseil : « Il ne faut pas se contenter de vivre mais exister vraiment, aux yeux des autres mais avant tout à nos propres yeux. »

Nous avons été très heureux de partager cette soirée avec nos auteurs qui d’ailleurs étaient tous trois présents au Salon du Livre de Paris, et nous les remercions encore pour les aventures qu’ils nous font vivre aussi bien à travers leurs récits qu’humainement.

par Léa
Personnage emblématique des éditions, je donne l'actualité de la maison !

commentaires

commenter cet article

[Connexion]