Présenter son manuscrit

Suite à notre article « La sélection des manuscrits et des tapuscrits », nous vous donnons aujourd’hui quelques conseils pour envoyer votre texte à une maison d’édition.

Envoyer son manuscrit n’est pas toujours chose aisée. Vais-je recevoir une réponse ? Comment envoyer mon texte ? Quel format ? Comment se présenter ? Pas de panique, même les plus grands auteurs sont passés par là.

Il faut d’abord se souvenir que nous, les Editions Abordables, n’acceptons que les manuscrits papier, par soucis de lisibilité et de confort.
Cependant, un texte tapuscrit se doit d’être parfait car l’envoi est quasiment gratuit : pas de petite police, pas de page blanche manquante entre les chapitres. L’envoi électronique permet de présenter son livre d’une très belle manière, alors profitez-en ! L’aspect visuel de votre texte fera de vous une personne soignée, sérieuse, qui connaît la forme qu’elle souhaite donner à son livre.
Concernant l’envoi papier, le coût d’impression oblige souvent les auteurs à imprimer en petite police et à supprimer les interlignes qui sont, pourtant, très importants pour bien lire un texte. L’œil a besoin de blanc pour comprendre.
Ainsi, si ce n’est pas avec la qualité visuelle de votre manuscrit que vous décrocherez un contrat, ce sera peut-être avec la lettre et le résumé qui accompagnent le texte !

La lettre et le résumé sont indispensables. Ils permettent de présenter le texte et son auteur.

Un résumé doit être succinct et présenter le livre de la meilleure des manières : aucune faute de français n’est admise. Il est le premier moyen de découvrir un ouvrage, alors laissez libre court à votre imagination pour donner envie à l’éditeur, dans un premier temps, et aux lecteurs, ensuite, d’ouvrir le livre. Vous pouvez rester très formel, ou reprendre le style du texte, utiliser une citation du livre, etc.
La lettre, elle, doit être utile et complète : présentation et contacts. Une courte biographie est souhaitée et souhaitable, afin de cerner l’auteur, de comprendre son vécu et de le connaître. Il faut également donner son nom et son prénom (parfois oubliés !), son numéro de téléphone, son adresse postale, son adresse mail, voire ses réseaux sociaux et son site Internet, et dire comment vous avez connu la maison d’édition. De belles phrases et formules de politesse sont également appréciées !

Vous savez maintenant comment envoyer votre texte à une maison d’édition (la nôtre ?), toutes les chances sont de votre côté !

par Sophie

commentaires

commenter cet article

[Connexion]