Où est le p’tit Jésus de Jean-Paul MALET

Où est le p’tit Jésus est un roman où se confrontent l’idéal sévère de l’Eglise et l’innocence de la jeunesse.

A PROPOS DE L’AUTEUR :

Aîné d’une famille de trois enfants et élevé selon des principes sérieux, Jean-Paul Malet passe ses études, pour partie, dans des institutions catholiques, en pension. L’évasion, il la trouve dans la pratique du sport et lors des vacances.
A 20 ans, il réalise son temps de service militaire dans l’état-major d’une division blindée, au service d’un général et ensuite il entreprend des études en informatique de gestion, et travaille, en parallèle, dans la Compagnie des Wagons-lits en tant qu’accompagnateur occasionnel ; grâce à ce job d’étudiant, il découvre l’Italie.
A 25 ans, il entre dans la vie active, dans une société de service en informatique. C’est à cette période qu’il découvre les grands auteurs et compose ses premiers textes. Son premier roman Une violence éperdue d’amour décrit une passion amoureuse qui s’éteint brutalement, prise dans l’indifférence d’une grande ville, sa turbulence, sa violence.
Jean-Paul Malet est captivé par l’époque actuelle : la révolution numérique, les voyages, le cinéma, la photographie, les différences entre les êtres, la lecture, l’écriture, et ce sont ces thèmes qui l’inspirent pour écrire ses textes.

MON AVIS :

Où est le p’tit Jésus est un roman particulier par ses thèmes et par sa forme : recueil de nouvelles ? roman complet ? plaidoyer contre les instances religieuses ?
Pour comprendre ce livre, il faut savoir lire entre les lignes et ne pas se fier aux apparences des hommes du clergé. Je trouve que cette manière de fonctionner est très intéressante et offre une double lecture. Une lecture plaisir, grâce à la beauté du style de l’auteur, et une lecture réflexion, par les divers messages véhiculés.
Un excellent roman pour qui sait lire au-delà des mots.

par Sophie
De l'éditorial à la communication web, je tente d'aider chaque auteur dans la création et la promotion de son livre !

commentaires

commenter cet article

[Connexion]