Monsieur Alexandre d’Alain Scerge

A PROPOS DE L’AUTEUR :

Arrivé en région parisienne en 1967, il suit une scolarité scientifique, qui s’achève par l’obtention du diplôme de masseur-kinésithérapeute en 1984 au centre hospitalier Necker-Enfants malades ; il exerce depuis en libéral. D’abord Parisien, il élit domicile à Vincennes en 1995, puis à compter de 2017 partage son temps entre la région parisienne et les Deux-Sèvres. Il se passionne pour la lecture à l’adolescence, s’intéressant dans un premier temps à la littérature française classique et contemporaine. C’est le roman Une poignée de riz de Kamala Markandaya qui le propulse vers la littérature étrangère et lui ouvre les portes du monde à moindre frais. Réservé de nature, il fait sa première expérience de se livrer intimement par l’intermédiaire de la voix. Ne voulant pas regretter un jour de ne l’avoir jamais fait, il prend des cours de chant soliste à la Schola Cantorum de Paris qui finalement lui ouvrira les portes d’un chœur et lui permettra d’explorer de nombreuses œuvres au sein du pupitre des ténors. Il y a quelques années, la passion du livre, en tant qu’objet le pousse à faire de la reliure d’art, pour restaurer, redonner vie et embellir de beaux ouvrages tombés dans l’oubli dans de nombreuses bibliothèques. L’écriture est plus tardive, il puise l’inspiration dans les pages de ses voyages littéraires, mais aussi par l’intermédiaire de ses patients, au cours d’échanges ou d’une simple écoute attentive.

MON AVIS :

Roman à la plume sensible, Monsieur Alexandre est rempli d’émotions brutes, auxquelles on ne peut échapper. L’auteur mêle habilement la grande et la petite histoire, en traitant un thème déjà mainte fois abordé – la Shoah – avec un angle totalement différent et original. Tout au long du roman, on se laisse happer par le destin de ces personnages attachants bousculés par la cruauté de la vie. Mais Alain Scerge ne tombe jamais dans le larmoyant : il est d’une justesse sans excès.

par Julia
,
par Clémentine

commentaires

commenter cet article

[Connexion]