Le Journal d’un toubib de Frédéric DUSSAUZE

Les Editions Abordables ont récemment publié l’intégralité du blog de Frédéric Dussauze, médecin, dans Le Journal d’un toubib. Un livre où se croisent humour, combat solidaire et tranche de vie.

Le journal d'un toubib
Frédéric Dussauze

Frédéric Dussauze, médecin de famille, mais aussi médecin en famille, est parti trop tôt des suites d’un accident.

Le journal d’un toubib est le fruit de son travail, la transcription de son blog créé pour partager sa vie de médecin, mais aussi d’homme tourné vers les autres, généreux tant dans l’esprit que dans ses actions. Il l’avait créé pour que son expérience serve à des jeunes médecins, pour sa famille, pour ses patients et ses lecteurs…

Un livre plein de sagesse, de sensibilité et d’humour.

Un récit à lire sans modération…

Carpe Diem.

A PROPOS DE L’AUTEUR :

Frédéric DUSSAUZE était l’ainé d’une fratrie de quatre enfants et papa de six enfants, Marie (née en 1993), Louis (né en 1994), Paul (né en 1997), Élise et Clara (nées en 1999) issus d’une première union, et Benjamin (né en 2011) dernier d’une famille recomposée de neuf enfants.
Il était un être humain, doté d’une bienveillance exceptionnelle qui a mis son esprit à contribution pour créer un blog sur certains aspects de la médecine. Ce sont ces publications que nous retrouvons dans Le Journal d’un toubib.

MON AVIS :

Dans son blog, Frédéric Dussauze a su révéler à ses lecteurs son quotidien de médecin, ses espoirs, ses coups de gueule, ses moments de tendresse. Ce livre est un miroir de sa vie, et de ses rencontres avec les nombreuses personnes qu’il a aimées, aidées, soignées, côtoyées.
Nous ne pouvons qu’être touchés par certains passages d’une vie, par certaines chroniques concernant une maladie, un décès.
Ce livre met en valeur le chemin parcouru par les acteurs de #MEDECINDIRECT, le leader français de la consultation médicale en ligne, pour permettre l’accès rapide à des conseils de santé. Il est important de comprendre la bataille qui a été menée pour que cette communauté de médecins soit acceptée par ses pairs et par le gouvernement, car, sans elle, des malades auraient probablement eu à patienter de longs moments dans des salles d’attentes bondées, ou même, aurait pu ne pas se soigner faute de moyen de transport et de personnes pour les aider.
Alors nous tenons à féliciter cette initiative, et Carpe Diem.

QUI MIEUX QUE VOUS, LECTEURS, EN PARLE :

Je viens de terminer le livre de Frédéric que j’ai lu d’une seule traite. Je le connais maintenant et je ressens avec beaucoup de tristesse l’absurdité de la disparition d’un être de cette qualité. J’ai découvert en ces quelques pages la noblesse de ce métier de médecin généraliste qu’il a exercé avec humanité et humilité, comme un sacerdoce. Editer son blog a été une magnifique idée. Ainsi, ses petit-enfants, qu’il espérait connaitre "si la vie le lui permettait", sauront quel homme merveilleux était leur grand-père. Ne serait-ce que pour cela, l’éditer en valait la peine.
Jean-Louis B.

Ce livre est la compilation du blog d’un médecin généraliste (il préférait dire "médecin de famille") hélas décédé bien trop tôt. C’est la somme de petites choses quotidiennes, parfois tristes, mais souvent drôles et toujours vues avec bienveillance et amour. Il se lit d’une traite et nous montre bien les différents aspect de la vie du médecin généraliste d’une ville de banlieue : les épidémies, les souffrances physiques bien sûr mais aussi morales, la lourdeur des charges administratives, la difficulté de concilier ce métier avec sa vie de famille. Un livre qui nous montre les multiples facettes de ce métier, pas toujours facile mais si riche. A lire absolument, notamment par les étudiants en médecine.
Kris

ILS EN PARLENT AUSSI…

Retrouvez les actions de #MEDECINDIRECT et un article du Parisien.

par Sophie

commentaires

commenter cet article

[Connexion]