Le Ciel bleu n’est pas photogénique d’Astrid de Laage

Et si on pensait plutôt à l’été ?

Le ciel bleu n'est pas photogénique
Astrid de Laage

Un groupe d’amis se retrouve sur une île en Méditerranée au mois d’août. Les non-dits et les secrets refont surface, jusqu’à la catastrophe qui fait voler en éclat leur existence.

Le ciel bleu n’est pas photogénique, un roman choral sur ces instants où tout bascule dans nos vies.

A PROPOS DE L’AUTEURE :

Une auteure sensible…
Diplômée de Sciences Politiques et de Lettres modernes, Astrid de LAAGE a travaillé chez Larousse avant de s’engager dans la conduite d’ateliers d’écriture. Elle a participé à la création de deux associations consacrées à l’écriture à Lille (Le jardin d’hiver) et à Bruxelles (Le Coin Bleu),avant de rejoindre Aleph-écriture à Paris.
Elle anime des ateliers à distance,des stages et enseigne les rouages qui transforment une idée en texte littéraire.
Comme dans ses nouvelles, Funambules, publiées en 2012, elle avance sur le fil de l’intériorité et décrit avec délicatesse les tourments de ses personnages.
Son premier roman, Le ciel bleu n’est pas photogénique, nous parle de l’amour et du désir, de la difficulté de trouver sa place dans un monde qui se transforme. Un voyage introspectif et inquiétant sur l’amitié et l’ambivalence des sentiments.
À vous de découvrir l’univers de cette auteure,charismatique et vraie.

MON AVIS :

Une île au mois d’août, une bande d’amis : la recette parfaite pour des vacances réussies ? Ce serait le cas sans les non-dits et les secrets qui remontent à la surface, jusqu’à faire voler en éclat leur existence. Bien loin du cliché, les sentiments sont au centre de ce récit étonnant et vrai.
Le Ciel bleu n’est pas photogénique se lit d’une traite, une fois plongé aux côtés de ses personnages tous plus vrais que nature on ne peut s’en détacher jusqu’au dénouement !

par Julia

commentaires

commenter cet article

[Connexion]